Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Naturisme et méliorisme
{Régénération}, n°32, Janvier 1904
Article mis en ligne le 5 novembre 2014
dernière modification le 4 novembre 2014

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

L’excellent naturien Henri Zisly a adressé à Mme Nelly Roussel, à propos d’un passage de son discours à la salle des Sociétés savantes, un lettre ... :

"Les Naturiens (ou libertaires anti-scientifiques) n’érigent point la Nature en idole, en Religion, et il n’y a pas de fanatiques. La Nature n’est pas parfaite, mais elle a de grandes qualités, méconnues même de certains cerveaux libres ... la Nature n’est nullement une marâtre, il faut seulement savoir la comprendre et c’est la Civilisation (Société actuelle) qui est une mégère. Du reste, vous l’avez très bien compris vous-mêmes puisque vous préconisez la maternité volontaire, (que je propage moi-même) ce qui est naturel et nullement scientifique, quoi que vous en pensiez. En effet la procréation illimitée, dans les conditions scientifiques c’est-à-dire civilisées actuelles, c’est le Mal, puisque c’est l’agglomération, et l’agglomérat c’est la Civilisation. Vous dites encore : "La Religion de la Nature, c’est le retour aux âges primitifs...". Encore une erreur, les naturiens désirent l’état naturel, comprenant que l’état primitif est
impossible ou que l’évolution est naturelle. Par exemple, il ne faut pas "adorer la science" c’est-à-dire l’Artificiel. A bas toutes les religions, à bas tous les dogmes laïques
et religieux. Notons, en passant, à propos des subsistances, que la France à l’état naturel, peut nourrir 150.000.000 d’habitants."

Mme Roussel a répondu par la lettre suivante :

"Je transmets votre lettre à M.Paul Robin, enle priant, selon votre désir, de l’insérer, avec ma réponse, dans le prochain numéro de Régénération.
Cette réponse sera fort brève. Puisque les Naturiens ou Libertaires anti-scientifiques dont vous parlez sont partisans de la "maternité volontaire" ils ne comptent évidemment point parmi les "fanatiques" que j’ai visés dans mon allocution. Ceux-ci - disciples de Zola (relisez Fécondité) - se réclament du "respect de la Nature" pour condamner, comme immorale, parce qu’anti-naturelle, la "prudence" que nous préconisons ... et qu’ignorent évidemment les animaux et les sauvages.
La Science ne prétend point remplacer, mais simplement perfectionner la Nature. Et, si elle ne nous a pas donné encore tout ce que nous sommes en droit d’attendre d’elle ... Il n’en faut accuser qu’une organisation sociale monstrueuse, qui permet à quelques-uns d’accaparer, à leur profit, et au détriment de la masse, les plus bienfaisantes découvertes
scientifiques.
Comme vous, Monsieur, j’ai crié bien souvent, et avec vous, je veux crier encore "A bas tous les dogmes, laïques ou religieux"... Mais c’est la Science qui les anéantira tous, y compris le dogme car c’est en un de l’obéissance aveugle aux plus barbares lois naturelles.

P.S. :

Texte publié Naturiens, végétariens, végétaliens et crudivégétaliens dans le mouvement anarchiste français (1895-1938), Supplément au n°9, Série IV, de la revue Invariance, paru en Juillet 1993.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53