Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
L’offensive capitaliste est déclenchée contre la classe ouvrière
Le Réveil Prolétarien n°15 - Janvier 1945
Article mis en ligne le 6 juin 2014
dernière modification le 15 mai 2018

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

À BAS LA GUERRE ! À BAS LA MOBILISATION !

Des dettes à payer et des régiments à former, voilà ce qui attend la classe ouvrière, disions-nous en août 1944. Aujourd’hui le prolétariat sent le poids de la guerre impérialiste s’abattre sur ses épaules.
L’incapacité gouvernementale en matière de ravitaillement se révèle dans toute son ampleur. De l’Axe aux Alliés, du Maréchal au Général, rien n’est changé. Sous prétexte de lutte contre le marché noir, on augmente les tarifs ferroviaires, interdisant ainsi les voyages pour le ravitaillement familial. Sans charbon, mal nourri, mal vêtu, l’ouvrier voit la bourgeoisie poser de nouvelles exigences. L’argent des capitalistes souscrit à l’emprunt et le pacte franco-russe vont se solder avec le sang des ouvriers. Le capitalisme français a besoin de chair à canon et réclame encore des sacrifices aux ouvriers. Et pourtant depuis 6 ans, que de sacrifices la classe ouvrière n’a-t-elle pas consentis : les millions de prisonniers et déportés, les morts de la guerre, de la répression, des bombardements, les privations de toutes sortes … et après les jeunes classes ce sera le tour des vieilles, la guerre n’est pas finie et l’Indochine reste à "conquérir".

CETTE GUERRE N’EST PAS NOTRE GUERRE ! !

Cette guerre a été préparée, déclenchée et se poursuit uniquement pour des intérêts capitalistes.
La lutte contre le fascisme n’est qu’un slogan habile pour faire marcher la classe ouvrière. En 1944 comme en 1914, comme en 1870, la bourgeoisie trouve toujours un prétexte pour motiver sa guerre. Déjà les marchandages et les rivalités pour le partage du butin se font jour ouvertement, les mêmes bobards sur la paix future, sur la nouvelle S.D.N., etc. sont servis au prolétariat.
La 3ème guerre impérialiste est inévitable si la révolution communiste n’éclate pas avant. Il faut arrêter la guerre, non pas par des prières mais par des actes.

CONTRE LA GUERRE, PRÉPARE LA RÉVOLUTION ! !

JEUNES si vous ne pouvez pas éviter de partir, c’est en prolétaires conscients que vous porterez la livrée militaire. L’ennemi est votre propre bourgeoisie. Sabotez, entravez la mobilisation, fraternisez avec les soldats et les ouvriers étrangers. Restez en contact avec vos camarades de l’arrière, dans chaque unité groupez-vous avec des camarades sûrs pour former vos comités de soldats.
TRAVAILLEURS manifestez contre la guerre, préparez des grèves pour l’augmentation des salaires, pour la réduction de la journée de travail, contre le travail de nuit. Formez vos comités d’ouvriers. Aucune confiance aux chefs syndicaux vendus à la bourgeoisie.
Il faut transformer la guerre impérialiste en révolution communiste.

À BAS TOUS LES GOUVERNEMENTS IMPÉRIALISTES ! !
À BAS LES TRAÎTRES STALINIENS ET SOCIAL-PATRIOTES ! !
POUR LE POUVOIR DES COMITÉS D’OUVRIERS, DE PAYSANS ET DE SOLDATS !
POUR LA RÉVOLUTION COMMUNISTE MONDIALE ! !




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53