Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Rock’n’roll suicide
{Marge}, n°3, Septembre-Octobre 1974, p. 5.
Article mis en ligne le 14 mars 2013
dernière modification le 18 novembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Ne t’est-il jamais arrivé de flipper, d’être mal dans ta peau, d’être toujours seul, de t’emmerder, de broyer du noir, d’avoir envie de te suicider, de crever dans ta tête ?
Ne t’est-il jamais arrivé d’être agressé, insulté, tabassé, écorché, frappé, étriqué, brimé, opprimé, excédé, possédé, jugé, résigné, humilié, désespéré, paumé, angoissé, épuisé, exaspéré ?
Ne t’est-il jamais arrivé d’être écœuré, de te mutiner, de t’insurger, de te venger, de te révolter, d’avoir la nausée, de vouloir tout casser, de hurler, de refuser ?
Ne t’est-il jamais arrivé de choisir ou de rechercher une solution miracle de facilité qui résoudrait tous tes problèmes (militantisme dans différentes organisations d’extrême-gauche, mysticisme fumeux, drogue, etc...). Solutions qui te font réintégrer d’une manière ou d’une autre notre mère société (il faut bien travailler dans les boites pour pouvoir magouiller ; tous les êtres humains sont frères et sœurs ; le monde est amour ; la drogue résoud tous les problèmes grâce à la recherche intérieure et autres conneries du même genre) ?
Ne t’est-il jamais arrivé de vouloir faire la révolution, pas la léniniste bien sûr, mais l’autre, on serait presque tenté de dire la vraie. Révolution dans les structures sociales (couple, famille, état, hiérarchie).
Révolution dans la sexualité (le mec n’étant plus le baiseur·oppresseur et la nana la baisée-opprimée, mais simplement deux êtres qui font l’amour, et qui prennent leur pied ensemble ; l’homosexualité, la bisexualité, et autres ·perversions » pouvant librement s’exprimer sans honte et au grand jour).
Révolution dans la tête des mecs (une nana n’étant ni un objet, ni une roue de secours pour flipper possessif-égoïste).
Révolution dans la tête des nanas (un mec n’étant pas forcément un phallocrate, un baiseur ne pensant qu’à sa gueule, un protecteur du patriarcat.
D’ailleurs, il y a beaucoup de mecs qui ne baisent pas ou très peu). Et puis, j’en ai marre du terme baiser. Moi je ne baise pas, je fais l’amour. Révolution du langage. Révolution dans les arts.
La révolution, c’est tout, partout, et tout de suite. Les réformistes et pseudo-révolutionnaires font de vagues promesses, de pieux mensonges, des compromis avec la bourgeoisie. Nous ne les supporterons plus. Je fais la révolution pour moi, pas pour les autres.
Je flippe, mais je veux flipper en faisant quelque chose. Toi aussi, tu flippes, le contraire m’étonnerait et pourtant qu’est—ce que tu fais ? ...Rien.
Au Larzac, cette année, tu étais cent mille (freaks, militants, marginaux] et tu t’es contenté de rester le cul par terre à écouter des discours ou à fumer du haschisch. Tu n’es qu’un mouton, et en ne faisant rien, tu m’empêches de me libérer, de faire ma révolution, donc tu m’opprimes au même titre que les bourgeois.
Tu n’as pas compris que ta solitude, ton désespoir, ton ennui, ton flip, c’est la société qui les fabrique avec ses tabous, ses lois, ses flics. Tu n’as pas compris que c’est la société qui t’empêches de communiquer et de vivre.
Si tu n’as pas compris cela. Tu n’as rien compris.
Un de ces jours, bientôt peut-être, tu vas être réintégré, récupéré par la Société Travail – Famille - Patrie.
Merde. Réagis. Sinon, je vais crever. Tu vas crever. On va tous crever.
J’en ai marre de flipper. Pas toi ? Alors qu attends-tu
Tu ne peux rien attendre des autres. Ils en sont au même point que toi.
Libérons nos corps et nos pensées, tous ensemble, des tabous et des conditionnements bourgeois.
Ne soyons plus des génies de l’inutile, des rois du shilum, des schizos de chambre de bonne.

Tu te sens seul, Moi aussi.
Tu désespères, Moi aussi.
Tu t’ennuies. Moi aussi.
Tu flippes. Moi aussi.
Tu crèves. Moi aussi.

Alors viens, maintenant. Si tu le veux, on peut faire la révolution ensemble. On peut apprendre à
se comprendre. à se découvrir, à s’aimer.
SOLITUDE, ENNUI, DESESPOIR, Y’EN A MARRE.
MARGE OU CREVE.
Écoute un air de Rock’n Roll...

JEAN.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53