Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Amour
{Marge}, n°3, Septembre-Octobre 1974, p. 7.
Article mis en ligne le 14 mars 2013
dernière modification le 18 novembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Un mot qui ne veut pas dire grand-chose si ce n’est qu’un état psychologique particulier qui fait que l’on est plus porté sur un groupe (un ou plusleure éléments) que sur un autre (ces éléments appartenant tous à un ensemble fini : ensemble des hommes,des femmes, des chiens, etc.), Ce groupe d’éléments sélectés occupe alors dans notre esprit une place particulière, exclusive et privilégiée qul élimine ce que l’on peut appeler un résidu rejeté par un choix subjectif souvent incontrôlé.
L’état d’amour est un état créé de toutes pièces, un état non naturel. C’est un état "besoln social", un élément de sociabilisatlon et dirais-je même de fascisation du sentiment d’universalité (amour universel envers tous les êtres). Une soclété libre rejetterait l’amour unique et exclusif.
L’amour est un esclavage sentimental auasl vieux que le patriarcat. ll n’est qu`un prétexte à la haine (autre mot qui s’élimine de lui—même avec la libéralisation de la soclété) : je n’aime pas, donc je hais ou je suis indifférent. Il n’est qu’un prétexte à la guerre : amour patriotique, amour de la femme du voisin si celui—ci est un roi. Il n’est qu’un prétexte à la possession : MON AMOUR, MA MAISON, MA FEMME, MON CHIEN. ll n’est qu’un prétexte au racisme : amour de sa supériorité raciale. Il est une relation artificielle entre deux êtres, entre plusleurs êtres : on alme jusqu’à ce que cet amour solt remplacé par un autre tout aussi artificiel.
On ne peut nler la sympathle, la fraternlté. Mais doit—on parler d’amour de l’autre quand un regard autre peut transformer cet amour en indifférence ou en
haine.
On peut tuer par amour ? Où est donc alors cette particularité si puissante qui peut faire d’un être normal un assassin ?
On aime souvent ce que l’on nous a appris à aimer, on hait souvent ce que l’on nous a appris à haïr.

Robert A. GROZZ




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53