Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Appel aux partisans
1944
Article mis en ligne le 12 septembre 2015

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Prolétaires appartenant aux formations de partisans !

Avec le mot d’ordre désertez la guerre la gauche communiste vous avait indiqué une orientation défensive face à votre ennemi de classe qui en vous poussant à la guerre visait à votre anéantissement. À ce mot d’ordre notre Parti en avait ajouté un autre : prolétaires, sabotez la guerre. En refusant de répondre à l’appel guerrier – et pour cette raison contre-révolutionnaire – de Badoglio, représentant de la monarchie, et de Mussolini, représentant du fascisme, vous avez réalisé les conditions initiales pour la lutte contre la guerre. Mais ces conditions ne sont rien, et menacent de représenter votre fin non seulement physique mais également politique et historique si vous ne déchirez pas immédiatement les liens qui vous tiennent attachés à la guerre capitaliste à travers les organismes partisans.

Prolétaires partisans !

Vous avez déserté la guerre fasciste ; durant les 45 jours de Badoglio vous avez déserté la guerre monarchique-démocratique. Votre devoir de classe doit vous suggérer aujourd’hui de compléter votre position politique en désertant la guerre de partisans, laquelle est elle aussi une manifestation de la guerre capitaliste. C’est seulement ainsi que vous pourrez vous porter sur la même ligne de combat classiste que vos frères qui, dans les usines, luttent quotidiennement en sabotant le mécanisme militaire de Milan, Turin, Gênes, Naples, Brindisi, Tarente, etc. et en préparant avec cette lutte quotidienne tenace les conditions favorables à la prise du pouvoir sur tout le secteur italien.

Prolétaires partisans

Soyez sur vos gardes ! La position dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui est déjà en soi une position anticlassiste puisqu’elle se meut en direction de la guerre ; mais les choses pourraient devenir encore pires si vous ne preniez pas conscience de cette position qui est la vôtre. Rappelez-vous que l’ennemi de classe pourrait faire de vous un instrument contre-révolutionnaire, agent sur le terrain de la répression anti-ouvrière, au moment même où votre classe aura besoin de votre bras et de votre courage.

Prolétaires partisans !

Rompez au plus vite la discipline des partisans ; retirez-vous en petits groupes dans des lieux géographiquement adaptés pour rester sur la défensive ; ne jouez pas le jeu du capitalisme démocratique, comme vous n’avez pas joué le jeu du capitalisme fasciste. Cette position de négation de la guerre n’est pas une position de lâches et d’attentistes, comme la propagande belliciste fasciste et démocratico-centriste voudrait vous le faire croire. La négation de la guerre représente le prélude de l’insurrection prolétarienne armée contre le capitalisme bourgeois. À l’aube de la bataille sociale vous descendrez de vos refuges et, avec votre fusil mitrailleur, vous rejoindrez vos camarades dans les rues et sur les places d’Italie avec un seul mot d’ordre de lutte : TOUT LE POUVOIR AU PROLÉTARIAT ! unique classe que a le droit, le devoir et la capacité de diriger le gouvernail du progrès vers les objectifs grandioses du socialisme.

Vive la révolution communiste !

Vive la révolution communiste mondiale !

Vive la dictature du prolétariat !

Le Comité de la Fédération Lombarde du Parti Communiste Internationaliste.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53