Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
La Guerre et les tâches des Organisations de Jeunesse socialistes
Résolution de la Conférence Internationale des Organisations de Jeunesse Socialistes, Berne 5-7 Avril 1915
Article mis en ligne le 27 février 2019
dernière modification le 1er mars 2018

par ArchivesAutonomies

La Conférence Internationale des Jeunesses Socialistes réunie les 5, 6 et 7 avril 1915 à Berne, à laquelle ont participé des délégués de neuf pays, reprend les décisions des Conférences Socialistes Internationales des Jeunesses de Stuttgart, Copenhague et Bâle qui appelaient la jeunesse ouvrière de tous les pays à lutter contre la guerre qui détruit les peuples et contre le militarisme.

La Conférence constate avec un profond regret que, tout comme les organisations adultes, les organisations socialistes de Jeunesse dans la plupart des pays n’ont pas suivi les décisions mentionnées ci-dessus.

La guerre actuelle est le résultat de la politique impérialiste des classes dirigeantes de tous les pays capitalistes. Même dans le cas où elle est caractérisée par les classes dominantes et leurs gouvernements comme une guerre défensive, elle est en réalité le résultat de leur politique anti-populaire inséparable du capitalisme. La guerre est incompatible avec les intérêts de la classe laborieuse, dont elle met en péril et détruit la vitalité, dont elle paralyse les organisations et entrave l’activité contre l’exploitation internationale.

La politique de paix civile, qui cherche à réconcilier les classes, est une politique de renonciation par la Social Démocratie à être le parti de la lutte de classe prolétarienne et une politique d’abandon des intérêts vitaux et des idéaux du prolétariat.

Sur la base des ces considérations, la Conférence Internationale de la Jeunesse Socialiste lance un appel à mettre immédiatement fin à la guerre. Elle salue chaleureusement les efforts faits par des groupes de parti dans les pays belligérants et la résolution de la Conférence Internationale des Femmes Socialistes. en particulier pour forcer les classes dominantes à conclure la paix au moyen de la reprise par les ouvriers de la lutte de classe. La Conférence Internationale des Jeunesses Socialistes déclare que c’est le devoir des jeunes camarades hommes et femmes dans les pays belligérants de soutenir le mouvement pour la paix qui ne cesse de se développer. La Conférence attend des organisations de Jeunesse des Etats neutres un soutien actif de cette activité pacifiste.

La Conférence proteste solennellement contre les tentatives de placer les organisations de Jeunesse socialistes au service des jeunes gardes militaristes bourgeoises [Jugendwher] de façon à dévier ainsi la jeunesse ouvrière de sa véritable tâche : l’éducation socialiste, la lutte contre l’exploitation capitaliste et contre le militarisme.

Devant les horribles conséquences de la guerre actuelle qui utilise sans pitié comme chair à canon les jeunes gens qui ont à peine dépassé l’âge scolaire, la Conférence souligne la nécessité de rendre plus claires que jamais aux yeux des jeunes ouvrières et ouvriers les causes et la nature de la guerre et du militarisme, qui accompagnent inévitablement l’ordre social capitaliste ; de les éduquer dans l’esprit de la lutte de classe internationale ; et ainsi de les regrouper plus solidement et en plus grand nombre sous le drapeau du socialisme révolutionnaire.