Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Propos d’un jeune - Maurice Fister
La Jeunesse Anarchiste N°1 - 15 Mars 1921
Article mis en ligne le 24 décembre 2017
dernière modification le 23 décembre 2017

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

La Jeunesse anarchiste ! Voici à la fois un titre et un programme. Et aussi une affirmation.
Un titre, oui, et qui dit bien ce que nous sommes – des jeunes anarchistes, des fils du peuple, de ce peuple souffrant et opprimé, gémissant sous le poids d’une servitude ancestrale et d’une ignorance savamment entretenue, de ce peuple dont nous voulons briser les chaînes et libérer les mains, le cerveau et le cœur !
Un programme ; il tient dans ce seul mot : Anarchistes. Placés dans l’enfer social, ayant chaque jour sous les yeux le spectacle à la fois douloureux et révoltant d’une société où règnent l’injustice et l’iniquité, nous ne pouvons que nous situer en révoltés.
En ces temps d’universelle veulerie où les foules abêties, sortant tout engluées de la sanglante tragédie ne trouvent plus même l’énergie d’affirmer leur droit à la vie, en ces temps malheureux où les hommes aux consciences nettes et droites sont vilipendés, outragés ou emprisonnés, alors que triomphent le ridicule, la sottise et l’ignominie d’une classe dominante en pleine décadence ; en ces temps où les droits les plus élémentaires et les plus imprescriptibles de l’individu sont cyniquement déniés par les maîtres enivrés de leur puissance faite de la passivité des masses asservies, en ces temps de dégénérescence complète, il nous paraît nécessaire que la voix des jeunes anarchistes se joigne à celle de leurs aînés.
La besogne que nous avons à accomplir est immense ; elle nécessite les efforts de tous les esprits libres ; il ne s’agit rien moins que d’opérer la transformation sociale ; de substituer à ce vice l’ordre des choses, un ordre de choses absolument nouveau, où les institutions actuelles, bases de cette Société maudite, ne seront plus que des chapitres d’Histoire.
A l’heure où le vieux monde de sang et de boue vacille et semble prêt à s’effondrer dans l’abîme creusé par ses propres crimes, à l’heure où les possibilités révolutionnaires se précisent, apportant avec elles les espérances les plus belles, les jeunes anarchistes – comme leurs aînés – revendiquent leur place au combat.
La mêlée sera rude, la lutte sera pénible, le Minotaure capitaliste se défendra, gouvernants et possédants ne voudront pas renoncer à leurs privilèges et à leurs situations, ayant à leur disposition le formidable appareil coercitif de l’Etat et aussi hélas ! l’immense masse des inconscients, ils jetteront tout cela au travers de notre action libératrice.
Et cette lutte nécessitera des bras fermes, des cœurs aguerris, des esprits décidés, et des cerveaux lucides. Une des principales raisons d’être de ce journal est de faire de l’Éducation. Pour nous, anarchistes, éducation et action sont étroitement liées, sont inséparables. Toutefois nous estimons que l’éducation doit précéder l’action. Le geste, l’acte ne vaudront que ce que vaudra l’individu qui les aura posés. Seul l’individu conscient, sain et moralement fort pour accomplir un geste conscient, beau et d’une portée révolutionnaire.
Et c’est parce que les anarchistes ont compris tout l’intérêt de cette éducation, que, par la parole, l’écrit, l’exemple, ils œuvrent pour diffuser leur Idéal et faire comprendre et aimer l’Anarchie.
Ami lecteur, ce préambule était nécessaire pour que tu saches qui nous sommes et ce que nous voulons. Nous aimons à croire que notre effort t’intéressera, que tu comprendras la noblesse et l’élévation de la philosophie anarchiste, que tu nous liras, et que tu nous feras lire, qu’enfin tu associeras tes efforts aux nôtres, et qu’à nos côtés tu lutteras pour que luise enfin l’aube d’une société nouvelle régénérée par la Raison et la Conscience humaine, où tous les hommes fraternellement unis vivront en Harmonie et en Beauté le Communisme libertaire.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53