Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Biographie de Remy, François, Christophe, Dugne ; "Le FICHARDIER"
Article mis en ligne le 23 mars 2018
dernière modification le 18 mars 2018

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Né le 25 juillet 1897 à Sainte Agathe (Puy de Dôme) - mort en 1957 - Ouvrier coutelier ; électricien - ARAC — FAF - AFA - FA — CNTF - Thiers (Puy de Dôme)

En 1923 Rémy Dugne était le trésorier de la section de Thiers de l’Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) et collaborait au bulletin Le réfractaire (Paris, 13 numéros d’octobre 1927 à décembre 1932) organe de la Ligue des réfractaires à toutes les guerres. Il assurait la chronique locale de la ville de Thiers dans La Voix Libertaire, organe de l’Association des Fédéralistes anarchistes (AFA) dont il était membre et qui succéda au Trait D’union Libertaire et compta 394 n° de mai 1928 à juillet 1939. Il était également le dépositaire à Thiers du Combat Syndicaliste organe de la CGTSR et responsable de l’édition régionale du centre de Terre Libre depuis la fondation du journal en 1934 jusqu’en 1939. Il a été à la même époque secrétaire du groupe anarchiste de Thiers qui comptait une quinzaine de membres et sympathisants et avait participé à la fondation en août 1936 de la Fédération Anarchiste de langue Française (FAF) avec entre autres Fernand Planche, Roger Lepoil, Goirand, Marius Ricros, Voline, Babouot, André Prudhommeaux et Laurent. Il demeurait alors, avec sa mère veuve et son beau-père M. Chabrol, aux "Hautes Fichardies le Pontal", commune de Thiers où il était employé comme électricien. Après le congrès il s’était rendu en Espagne.

Pendant la guerre d’Espagne il participa, avec notamment François Minet, Eliane Auboire, Antoine Fonfraid, Menachem et Joseph Taitz, à la réunion tenue dans les bois de Thiers par les libertaires de la région en vue d’organiser l’aide à la révolution espagnole.

Au printemps 1937, il fut le principal animateur de l’assemblée constitutive de la Fédération anarchiste du Centre.

A la Libération il était toujours membre du groupe de Thiers, adhérent de la Fédération Anarchiste (FA), et figurera jusqu’à son décès en 1957 à Thiers comme souscripteur régulier au Libertaire. Il était également membre de la Confédération Nationale du Travail (CNT) dont il avait été le délégué de Thiers lors du congrès de la 4ème union régionale tenu à Clermont-Ferrand le 23 octobre 1949 et dont les responsables étaient Guillier (secrétaire) et Jeanne Fernandez (trésorière).

Sources : AD Puy de Dôme M 03881 à 03894 — Défense de l’homme,n°10, décembre 1957 —La Voix libertaire, 9 mars 1929 = Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier..., op. cit. // Notes D. Dupuy//APpo BA 1899 (rapport du 20 mars 1941)// Monde Libertaire, décembre 1957// Terre libre, mars-avril 1937// Notes de René Laplanche// le Combat syndicaliste, n°20, décembre 1949// CAC Fontainebleau 200 10216/170//

P.S. :

NdE : cette biographie est extraite du dictionnaire international des militants anarchistes.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53