Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Le Réveil anarchiste/Il Risveglio anarchico (1940-1946)
Article mis en ligne le 21 avril 2018
dernière modification le 20 juin 2018

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Le dernier numéro du Réveil anarchiste est le 1054, daté du 24 août 1940. Il est désormais interdit de publication suite à la décision du Conseil fédéral du 6 août d’abolir les droits d’association, de réunion et de propagande. Suite à cette résolution, Bertoni et ses compagnons refusent de se soumettre. Ils publient dans un premier temps des circulaires (français/italien) clandestines puis un périodique bilingue au format de brochure ("quelque part en Suisse") généralement publié 2 fois par mois, parfois 3. Dans les sommaires nous l’avons intitulé le Réveil anarchiste/Il Risveglio anarchico clandestin. C’est en septembre 1945, avec le numéro 121, que le titre de Réveil est repris. Il y aura en tout 147 livraisons.

Dans un premier article "repoussons la servitude", la ligne de conduite est toute tracée. Bertoni après avoir constaté "que la jeunesse ne rêve que de s’enrégimenter, s’aligner, se plier, se déplier, avancer, reculer, toujours par ordre..." clame haut et fort : "crions bien fort notre amour de la liberté ; encore une fois affirmons-nous en son nom, dussions-nous finir au fond d’une prison".

En guise de présentation nous avons repris un passage du livre de Gianpiero Bottinelli, Louis Bertoni, une figure de l’anarchiste ouvrier à Genève, Editions Entremonde.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53