Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Sommaires des Cahiers du Futur (1973-1974)
Editions Champ Libre
Article mis en ligne le 24 juin 2018
dernière modification le 10 juillet 2018

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Le premier fichier pdf correspond à la revue ouverte et le deuxième fichier est page par page.


  • Les Cahiers du Futur N°2 – 1974
    • Hérault de Séchelles
      • Théorie de l’ambition
      • Réflexions sur la déclamation
      • Sur la conversation
    • Donoso Cortés - Discours sur la dictature
    • Hermann Rauschning – Hitler m’a dit
    • Walter G. Krivitsky – Agent de Staline
    • Drieu La Rochelle – La révolution nationale

Remarque d’importance au sujet des lettres de communards et militants de l’AIT.

"Lettres de communards et de militants de la 1re Internationale à Marx, Engels et autres dans les journées de la Commune de Paris en 1871" 

est un livre "présenté et rédigé par Jules Rocher", comme l’indique sa couverture.
Il est paru au "bureau d’éditions" à Paris en 1934.

Il comporte vingt-six lettres dont vingt-quatre étaient publiées pour la première fois. Les lettres originales étaient conservées à ce qui s’appelait à l’époque l’"Institut Marx-Engels-Lénine" (à Moscou).

Une note de la rédaction précise tout ceci, ainsi que la langue de laquelle est traduite chacune de ces lettres. Les originaux de trois des lettres sont en anglais (les trois lettres de Jung à Marx), de neuf en allemand (celles de Frankel à Marx, d’Eccarius à Frankel, de Jenny Marx à Kugelmann, de Schilly à Marx, de Jenny Marx à Kugelmann, de Sorge à Marx, ainsi que les lettres de Reinhardt, d’Oswald et de Müller à Marx), les autres sont en français.

J’ajoute que la lettre "de Jenny Marx du 12 avril" est due à l’épouse de Karl Marx, alors que celle "de Jenny Marx du 18 avril" est due à leur fille Jenny. D’autre part, Reinhardt, Oswald et Müller n’étant ni des communards ni des membres de la famille Marx, leurs lettres ont été placées, dans ce livre, dans un appendice. Enfin, les lettres sont accompagnées de quelques notes expliquant les contextes. Quelques fac-similés, en particulier celui du brouillon d’une lettre de Marx à Varlin et Frankel, sont reproduits.

Ce qui en fait, outre un travail de traduction et d’édition important, une référence historique sérieuse, dont les sources sont citées.

Ces traductions ont été reproduites, sans la moindre mention de ce travail et, ce qui est encore plus grave, sans la moindre référence, dans les autoproclamés Cahiers "du futur". Les notes ont été supprimées, les lettres de l’appendice ont été mélangées aux autres.

Le seul apport fait par les "non-auteurs" de 1973 a été de remplacer le "Léon" écrit par Dmitrieff par "Léo" (dans le ps de la lettre à Jung du 24 avril). Sans doute ignoraient-ils que, à cette époque, on "traduisait" les prénoms.

Bref, un grossier plagiat, et l’effacement de l’auteur de l’histoire.

MA




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53