Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Trahison générale - Sanzy
Terre Libre N°33 – Juillet 1937
Article mis en ligne le 15 décembre 2018
dernière modification le 4 novembre 2018

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Après avoir eu une énorme majorité à la Chambre et l’appui de millions de salariés, le ministère Blum a dû démissionner sous la pression d’une partie de la haute finance et de la grosse industrie dirigée par de Wendel, Rotschild et consorts utilisant pour cette besogne les nonagénaires du Sénat.

Il faut bien comprendre qu’en réalité, si le gouvernement Blum a été acclamé par l’ensemble des travailleurs (hormis les anarchistes pour qui un gouvernement même démocratique est forcément un exploiteur), il n’a été en réalité qu’un instrument entre les mains de cette fraction du capitalisme — Finaly et autres — opposée à celle qui l’a abattu.

Sans sortir du capitalisme, il pouvait opérer d’importantes réformes financières et économiques, il pouvait remplir son rôle de réformiste alors que pendant un an il n’a vécu que d’expédients ; de concessions en concessions, il n’a pas fait autre chose qu’un quelconque président du conseil. De plus il fut incapable de dominer la meute des véritables maîtres de la France qui furent plus forts (chacun son tour) que la Banque de Paris et des Pays-Bas, c’est-à-dire Horace Finaly (démissionnaire depuis).

Nous pouvons donc mettre en parallèles la situation espagnole et la situation française : En Espagne, les "ministres" anarchistes, d’abandons en abandons, laissèrent les"autoritaires" (républicains et surtout bolchéviks) triompher, et maintenant, par de véritables actes de trahison vis-à-vis de la révolution, celle-ci n’est plus maîtresse de la situation ; et nos camarades anarchistes sont traqués et emprisonnés, quand ce n’est pas assassinés, par ordre de Staline.

En France, vis-à-vis du Front Populaire, Blum a trahi la confiance de ceux qui l’ont porté au pouvoir ; le coût de la vie a augmenté, malgré ses promesses, de 25 à 30 % ; les financiers sont plus forts que jamais et le prolétariat devra faire bonne garde et être prêt à tout s’il veut conserver sa principale acquisition depuis 12 mois : la semaine de quarante heures en cinq jours.

Résumons : trahison du F.P. par Blum et trahison de la révolution espagnole par quelques dirigeants anarchistes promus au rang de ministres.

Et ailleurs ? En Russie, Staline ne se maintient que par la terreur et, pour supprimer ses adversaires, les fait accuser d’espionnage ; le manque de nouvelles précises nous empêche de pronostiquer quoi que ce soit : la chute un jour prochain de Staline provoquera-t-elle une dictature militaire ou une nouvelle révolution ? D’Allemagne, viennent des informations sur lesquelles on ne peut faire fond : grèves, etc. tandis que le pays se resserre de plus en plus sur lui-même réalisant l’autarchie presque absolue et que des parcs à porcs sont organisés pour remplacer... le beurre probablement, mais ils ne sauveront pas l’Allemagne d’une révolution ou d’une guerre.

L’Italie exploite sa conquête de l’Ethiopie et.... son aide à Franco pendant que l’Angleterre, en sourdine mais efficacement, intervient partout grâce à son "Intelligence Service" et fait croire à sa démocratie alors que seul l’intérêt la fait agir.

Enfin les États-Unis eux-mêmes sont la proie des convulsions sociales.

Déclin du capitalisme ? Que non ! mais lutte gigantesque, sur de multiples points du globe. Comme un immense volcan, le monde entier fait prévoir une prochaine éruption et la tâche la plus urgente pour nos camarades est de faire comprendre à tous ceux qui avaient mis un espoir quelconque dans le gouvernement Blum que tout gouvernement, si à gauche fût-il, est un Moyen d’oppression pour les travailleurs et seuls les masses anarchistes sont capables d’organiser une société qui donnera à chacun le maximum de bien-être possible en utilisant tous les progrès du machinisme.

Détruisant tout ce qui représente l’Etat, les anarchistes, en même temps, créeront la société de demain, sans exploiteurs ni exploités.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53