Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Mouvement des chômeurs 1997-1998
Article mis en ligne le 30 décembre 2018
dernière modification le 27 janvier 2019

par ArchivesAutonomies

Nous mettons en ligne quelques documents ayant trait au mouvement des chômeurs né pendant l’hiver 1997 et qui s’est développé les mois suivants. Il s’est manifesté par : des occupations d’agence Assedic et d’autres locaux (comme Sciences-Po, l’ENS, le siège de l’UNEDIC, le Trésor public, etc.), des blocages de train, d’actions contre les coupures d’électricité, de nombreuses manifestations locales et de journées d’action nationale. C’est un mouvement quelque peu oublié, comme tant d’autres, d’autant plus qu’animé par des chômeurs, sa principale force, mais pas seulement, puisque des ouvriers, des employés et autres "sans-dents", y ont participé.

Outre qu’il a arraché quelques miettes bienvenues, il a surtout obtenu quelque chose de plus précieux et de plus fort :

"Enfin, nous avons gagné de nous être rencontrés, reconnus, appréciés. D’avoir découvert le plaisir de réfléchir et de lutter ensemble. De devenir, en somme, un modeste mais véritable collectif, et, en tant que tel, d’être entrés en contact avec d’autres collectifs, de chômeurs et précaires, de travailleurs EDF, d’antinucléaires... avec lesquels nous avons pu échanger nos informations et nos expériences. En somme, nous avons gagné de découvrir ou de renouer avec la lutte concrète. Est-ce si peu ?"

...comme écrit dans le journal "Haute-Tension" – journal du collectif des ex-occupants de l’agence EDF Barbès.

Cette force qui se construit peu à peu, s’enracine, prend de l’ampleur est la condition sine qua non d’un changement en profondeur, d’un bouleversement radical des conditions existantes, d’un renversement de perspectives. La logique du capital peut être brisée - sa soif de profit, son mépris absolu de la vie et qu’ainsi ce soient les besoins non seulement de l’espèce humaine mais de la Vie dans toute sa beauté en un mot, qui l’emportent.

Voilà notre souhait pour l’année à venir et que chacune, chacun prenne ses responsabilités.