Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Discours d’ouverture - Lénine
Première journée – 2 mars 1919
Article mis en ligne le 14 mars 2019
dernière modification le 10 mars 2019

par ArchivesAutonomies

Le comité central du Parti communiste russe m’a chargé d’ouvrir le premier congrès communiste international. Tout d’abord, je propose à tous les participants de se lever afin d’honorer la mémoire des meilleurs représentants de la IIIe Internationale : Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg [1].

Camarades, notre réunion est un événement historique de portée universelle. Elle témoigne de la faillite de toutes les illusions de la démocratie bourgeoise. Car ce n’est plus seulement en Russie, mais aussi dans les pays capitalistes les plus développés, comme l’Allemagne, que la guerre civile est devenue une réalité.

La bourgeoisie est affolée et terrorisée devant la montée révolutionnaire du prolétariat. C’est compréhensible si l’on songe que le cours des événements, depuis la fin de la guerre impérialiste, se déroule inéluctablement en faveur du prolétariat, et que la révolution mondiale internationale commence et grandit dans tous les pays.

Le peuple a conscience de la grandeur et de l’importance de la lutte qui s’engage actuellement. Il faut seulement trouver la forme pratique qui permette au prolétariat de réaliser sa domination. Cette forme, c’est le régime des soviets avec la dictature du prolétariat. La "dictature du prolétariat" : c’était jusqu’à maintenant du latin pour les masses. Maintenant, grâce au rayonnement du système des soviets dans le monde, ce latin est traduit dans toutes les langues modernes : les masses ouvrières ont trouvé la forme pratique de la dictature. Elle est devenue compréhensible pour les grandes masses ouvrières grâce au pouvoir des soviets en Russie, aux spartakistes en Allemagne, à des organisations ou mouvements analogues dans d’autres pays, comme, par exemple, les Shop stewards Committees en Angleterre [2]. Tout cela montre que la forme révolutionnaire de la dictature du prolétariat est trouvée, que le prolétariat est maintenant capable de mettre en pratique sa domination.

Camarades, je pense qu’après les événements de Russie, après les combats de janvier en Allemagne, il est particulièrement important de noter que la forme moderne du mouvement prolétarien est en train de frayer sa voie et de s’imposer également dans d’autres pays. C’est ainsi qu’aujourd’hui j’ai lu dans un journal anti-socialiste une dépêche annonçant que le gouvernement anglais avait reçu le conseil des délégués ouvriers de Birmingham et s’était déclaré prêt à reconnaître les conseils comme des organisations économiques. Le système soviétique a vaincu non seulement dans la Russie arriérée, mais aussi dans le pays le plus avancé d’Europe, en Allemagne, et dans le plus ancien pays capitaliste, en Angleterre.

La bourgeoisie peut se déchaîner, elle aura beau assassiner encore des milliers d’ouvriers, la victoire est à nous, la victoire de la révolution communiste mondiale est assurée.

Camarades, je vous salue de tout cœur au nom du comité central du Parti communiste russe et je propose d’élire le bureau du congrès. Je vous prie de désigner des candidats.