Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
D11 - Aux communistes de Grande-Bretagne (Lettre) - Avril 1920
Article mis en ligne le 27 mars 2019
dernière modification le 17 mars 2019

par ArchivesAutonomies

AUX COMMUNISTES DE GRANDE-BRETAGNE [1] (avril 1920)

Le sous-bureau de l’Internationale communiste a l’impression qu’il existe des malentendus en ce qui concerne l’attitude du bureau vis-à-vis de la question de l’affiliation des groupes ou partis communistes au Labour Party britannique.

Une résolution adoptée à la conférence d’Amsterdam en février et deux lettres adressées à nos camarades de l’I. L. P. [2] ont été différemment interprétées. C’est pourquoi nous désirons brièvement souligner comme suit notre opinion :

I) Conformément à la résolution ci-dessus mentionnée, nous pensons que des communistes ne devraient pas être affiliés, directement ou indirectement, à des organisations politiques qui acceptent les principes de la II° Internationale. En Angleterre, le Labour Party est évidemment une organisation de ce type.

II) Nous sommes convaincus que la politique du Labour Party — surtout si elle réussit — aboutira à une trahison de la cause des travailleurs, semblable, mutatis mutandis, à la trahison d’Ebert-Noske.

III) Nous avons déclaré que l’affiliation à la III° Internationale de groupes qui participent au Labour Party est possible, comme le démontre le B. S. P., tant qu’ils acceptent les principes et la tactique communistes, ce qui implique une lutte incessante dans le Labour Party contre la politique et la tactique de cette organisation. Nous sommes convaincus que la participation au Labour Party, si elle s’accompagne d’une critique et d’une action communistes, ne sera que temporaire.

IV) Dans la mesure où nous sommes d’accord avec ceux des communistes d’Angleterre qui sont opposés à la participation au Labour Party, nous pensons qu’ils ne devraient pas renoncer à leur attitude au nom de l’unité. Autant nous serions heureux de voir un parti communiste unifié en Angleterre, autant nous pensons qu’il serait préférable de repousser à plus tard cet idéal que de se compromettre sur les points essentiels [3].

V) Nous appelons fermement nos amis britanniques à s’unir sur la base de la non affiliation au Labour Party, parce que nous prévoyons clairement la catastrophe qui suivra la venue au pouvoir d’un gouvernement parlementaire du Labour Party [4]. Le fait d’en avoir été avertis à l’avance peut aider à unir les travailleurs, après que son échec sera devenu évident, sous le drapeau du communisme. Pour obtenir un tel résultat, il est cependant nécessaire de définir clairement notre attitude vis-à-vis des méthodes du Labour Party. Un compromis permettant à des organisations locales de conduire une politique considérée de façon générale comme discutable conduirait à la confusion s’il était accepté par un parti communiste unifié.

Pour le sous-bureau d’Amsterdam de l’Internationale communiste :

D. J. WIJNKOOP

H. ROLAND-HOLST

S. J. RUTGERS