Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Tous anticapitalistes
Les Petits Cahiers N°2 - Juin 1945
Article mis en ligne le 9 juin 2019
dernière modification le 8 juin 2019

par ArchivesAutonomies

Les "fascistes", les "nazi" et les "vichyssois" se prétendaient anticapitalistes et le criaient sur tous les toits. Mensonge et camouflage, pour mieux tromper, subjuguer et exploiter les masses laborieuses, sous une autre forme. Le peuple, ici, l’a-t-il compris ? Heureusement, oui. Et il les a tous envoyé au diable, rapidement.

Les "démocrates", les "républicains", les "gaullistes", etc. se proclament de plus en plus anticapitalistes. Mensonge et camouflage, dans le même but. Le peuple le comprend-il ? Pas assez. Il faut le comprendre pleinement.

Les "catholiques" commencent à déclarer le capitalisme "condamné", tout en prêchant la "réconciliation nationale" et l’État fort. Mensonge et camouflage, par mesure de prudence. Le peuple s’en rend-il compte- ? Pas assez. Il faut réfléchir. Le danger est sérieux.

Les "socialistes" sont, paraît-il, des anticapitalistes avérés. Il y a un siècle qu’ils luttent contre le capitalisme ! Mensonge et camouflage d’un autre genre. L’a-t-on compris ? Pas encore. Dépêchons-nous de comprendre : le danger est assez grave.

Les "communistes" se targuent d’être d’authentiques anticapitalistes. Pensez donc ! Ils ont, paraît-il, renversé le capitalisme en Russie et s’apprêtent à l’écraser dans d’autres pays. Mensonge et camouflage, comme ailleurs. C’est même le mensonge le plus dangereux, car le plus démagogique, le plus rusé et le plus enclin à l’emploi de la violence en guise d’argument. Par la démagogie, la ruse et la violence, les "communistes" ont trompé et subjugué les masses laborieuses en U. R. S. S., en y instaurant un "capitalisme" d’Etat, aussi vil que l’autre. Le sait-on ? L’a-t-on déjà compris, ici ? Pas encore. Cherchons vite à comprendre ! Le temps presse.

Qui, donc, ne ment pas ?

Seuls ceux qui clament depuis 50 ans que l’unique moyen de vaincre réellement le capitalisme est de laisser aux masses laborieuses la pleine liberté d’action, en dehors de toute question d’État, de gouvernement, de partis politiques, de frontières, etc.