Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
logo article ou rubrique
Bilan (1933-1938)
Bulletin théorique mensuel de la Fraction de Gauche du PCI
Article mis en ligne le 14 juin 2019
dernière modification le 15 août 2019

par ArchivesAutonomies

En août 2018, nous écrivions qu’il restait encore 4 textes à ressaisir pour que la totalité des numéros de la revue de Bilan soit disponible en format texte, facilement reproductible et diffusable. C’est désormais chose faite avec les articles suivants :

Les trois forces - Bilan n°17 (Mars-Avril 1935)

Les problèmes de la situation en France - Bilan n°22 (Août-Septembre 1935)

Nous, Calligaris et le centrisme - Bilan n°22 (Août-Septembre 1935) [1]

Le Japon et la Chine d’après les statistiques - Bilan n°45 (Novembre-Décembre 1935)

Ainsi nous finalisons le chantier commencé à partir de 2006 par les membres du collectif Smolny qui ont entrepris l’énorme travail de transcription de l’ensemble des textes de Bilan ( [2]. C’est ainsi qu’au fil des ans, bon nombre de textes oubliés ont pu revoir le jour, et — nous pouvons en témoigner — lus par de nombreux lecteurs, dépassant ainsi le cadre étroit et spécialisé de la diffusion originelle.

* * *

Maintenant quelques mots à propos de l’article "Les problèmes de la situation en France".

Beaucoup de phénomènes se retrouvent quant à la situation politique et économique de l’Entre-deux-guerres et aujourd’hui :

* crise économique ;
* endettement de l’État et de ses divers organismes et communautés territoriales ;
* durcissement des États, montée des régimes autoritaires et des groupements factieux et enfin attaque contre toutes les libertés et droits des individus ;
* attaques contre les allocations sociales et les conditions de travail (refonte du code du travail pour faciliter les licenciements, etc.) ;
* baisse des salaires, allongement du temps de travail, possibilité du travail le dimanche et les jours fériés ;
* attaque contre les chômeurs et les immigrés ;
* mesures protectionnistes et tensions impérialistes, etc.

Il ne faut pas en déduire que l’histoire se répète, cependant, il faut rester vigilant face à la situation politique générale. Il existe une différence de taille par rapport aux années 30. L’unité nationale n’est pas à l’ordre du jour. On peut même dire que la bourgeoisie a du mal à la mettre en œuvre. L’article de Bilan dénonce le rôle du Front populaire dans la consolidation de l’unité nationale par l’attaque de l’autonomie ouvrière et l’enchaînement du prolétariat derrière le drapeau national. C’est l’union sacrée qui est à l’ordre du jour en vue d’une possible guerre impérialiste.

En 1935, le PCF et la SFIO dénoncent les grèves à Brest et à Toulon et parlent "de ’provocation’, en invoquant la participation incontrôlable de membres d’organisations de droite aux incidents". Aujourd’hui, lors du mouvement des Gilets jaunes, toute la bourgeoisie - de la droite à la gauche en passant par le gouvernement - a commencé par vouloir faire croire que les Gilets jaunes représentaient l’extrême droite raciste, antisémite, homophobe et n’était qu’une "foule haineuse".

Comme en 1935, la répression s’est abattue impitoyablement sur les Gilets jaunes.

Et maintenant, en 2019, il s’agit pour la bourgeoisie d’éviter que ces luttes dont le caractère prolétarien est clair, se renforcent, s’autonomisent et gagnent en conscience d’opposition irréductible au capital. Il lui faut trouver une solution pour encadrer ces luttes, pour les envoyer dans de fausses directions, et/ou pour les réduire à l’impuissance, tout en sachant que les organes syndicaux, complètement inféodés à la bourgeoisie depuis des lustres sont affaiblis, déconsidérés.

Voilà pourquoi cet article de Bilan nous semble un petit bijou pour réfléchir à la situation politique présente !