Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Le maton
{Marge}, n°7, Août-Septembre 1975, p. 2.
Article mis en ligne le 15 juillet 2013
dernière modification le 18 novembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Cet homme qui se dit père de famille ou tout autre chose n’est guère intelligent car il croit que parce qu’il a un trousseau de clefs qui lui servent à ouvrir les cellules à des êtres comme lui, du moins comme lui non ! Mais ce sont des hommes il se croit important parce qu’il a une casquette étoilé ou une barrette de brigadier, eh bien cet homme en regardant son passé il n’a même pas le C.E.P.
Oui, il permet d’insulter les détenus qui lui ont rien demandé ; cet homme ne vous dira pas que lui et d’autres matons guère intelligents rentrent dans les mitards à six ou sept pour massacrer un pauvre détenu sans défense à coup de matra­que, Pourquoi qu’ils l’ont fait, hé bien parce que ce détenu n’est autre qu’un homme d’une race noire ou nord-africaine, ou alors parce qu’il a manqué de se mettre au garde à vous quand le directeur est rentré dans sa cellule.
Ces pauvres mecs ne vous disent pas tout ça, ils vous disent pas aussi que quand un détenu qui n’a pas d’argent pour s’acheter des cigarettes ils font exprès de lui envoyer la fumée de la leur dans la figure ou alors ils écrasent la moitié de la cigarette sous le talon de leur chaussure pour avoir le plaisir de voir ce pauvre homme ramas­ser les restes pour pouvoir fumer pendant une minute ou deux qui le soulageront du poids de son malheur, ils diront aussi que la soupe est bonne mais ils disent pas qu’ils ont craché dedans ou balancé des cendres de cigarettes, ça un dé­tenu ne l’oublie pas et c’est ce qui l’oblige à se venger de toutes les persécutions qu’il a eues. Tout ça personne le sait, eh bien moi, je vous le dirai ce qui se passe dans ces endroits immondes que les personnes qui m’ont envoyé croyaient que ça me remettrait sur le droit chemin, non au contraire je suis devenu plus méchant à tel point que plus rien m’impressionne, oui, c’est normal, j’ai fait des bêtises que vous diriez, vous croyez que c’est bien d’envoyer un gamin de 16 ans en prison ou en maison de correction, tout ça vous croyez que ça arrangera les choses car le pauvre gosse quand il voit tout ça, ça ne l’aide guère à réfléchir, la peur de recevoir des coups de cein­turons par le gardien qui l’espionne derrière l’œuilleton de sa cellule et qui attend le moment pour qu’il soit allongé sur son lit ou qu’il soit à la lucarne pour respirer l’air de liberté que n’im­porte quel homme rêve, tout ça vous, vous ne le savez pas ce que c’est. Mais moi je vous le dis que tout ce qui est écrit est vrai. Dites-moi si cela est utile ou dites-moi si cela m’a permis de devenir un homme, comme vous le souhaitez quand vous m’avez mis là !

Jean-Marc TORRECILLAS.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53