Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Intestine un orgre gratte
{Marge}, n°12, Avril-Mai 1977, p. 8.
Article mis en ligne le 21 juillet 2013
dernière modification le 18 novembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

intestine un ogre gratte
apparence de vertu
habillé charmant
tout à l’être en devanture
visage des feux d’éveil fugaces
sortilège sorte d’héritage hésitant
en déceler l’emporte-pièce volubile
artifices de croissance
munis d’exordre - battantes possibilités de perception
dans une répétition d’images instantes
laisse un faisceau de sens
se plaque aux mots l’approchante nécessité de dire
remue-ménage, affaire d’identification,
postures incohérentes à nos statures,
orgueil chiant des traces oubliées
où vous fûtes si tentant
désir d’approche amoindrie
sur la concubine des heures ton propre corps suée
des perlés rouages, quand il nous faut remonter
la dérive inchangée Qui va là ?
l’ordonnance de l’abattoir à sens
pour la venue nocturne habituelle
sommeil, miel rance dans l’épuroir à miroir
reflet d’imaginantes séries photographiées
brisant cadrages sexuels sortis écran frontal à moi
nuée d’Extase stratifiée
orgasmes lâchés séparation de soupirs
cris d’un être sagement replié bruité
dans cette forme hypertrophiée
les roses s’en iront plus tard
déterrer un regard retour d’arrière-garde
mugissent des palpitations sous joug
d’écrire à la face des mots
la virginité du pulsé
dans cette cohue hypertrophiée
dort le devenir criard
boîte assoupie, certains doutent doucement
L’Assouvir
prônant rectitude humeur solaire
rebondie non-existence-hors-le corps
S’il n’était prouvé la fatalité
défaillie
pérécliter les puissances occultes
soldat reste immobile et pleure
le temps se barre en roue libre
le sextant blotti au creux de tes reins
sait pointer églantine gorgée de sang sans ta mère
aux teintes d’Orient fleuries déchets d’humanité
larmes incantes la notion d’épreuve
si piquer au jeu
tisse une imbrication périlleuse
créant écrasement subits de la fonction vitale
séant place repères d’identité répétée
requiem mange plaie certain renouveau saisonnier
coriace écorce de faire-part
l’immense majorité
au glorificam des chairs
scorie d’éclairs émeuvent nos imaginantes rince
sur la trace morts aux géniteurs haletants
aperçu l’ondée nœud d’onde
rencontre aux pupilles
lacérées d’éperdue vue
sur la famille congénitale
nourrie au sève d’amorphe
organiserait catastrophe corruption pitié
de vie au penser déboite
l’annonce imminente venue plaisir souterrain
si missié
au milieu du ramassis de chiens
peuples des temples automates
marchand d’écervelé consistance,
aperçu l’ondée, nœud d’onde où se noie
l’apprête désir d’étreinte
et 2 sous de ragoût

4 Lose.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53