Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Gloria Victis
{L’Internationale}, n°25, 9 Août 1919
Article mis en ligne le 7 novembre 2013
dernière modification le 28 octobre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

La révolution hongroise vient de succomber sous les coups des Alliés. Bela Kun est prisonnier en Autriche. Les Roumains et les Serbes sont à Budapest, les Alliés par la voix de M.Clémenceau dictent leurs ordres.
Les bolchéviks hongrois sont vaincus, momentanément impuissants.
Nos réactionnaires exultent, la défaite hongroise est considérée par eux comme le signal de l’anéantissement total des éléments révolutionnaires de tous les pays.
C’est là un rêve.
Je crois qu’il n’est pas d’autres moyens de sortir du gâchis économique et financier international, que la Révolution.
L’assassinat de la Révolution hongroise peut retarder l’heure des grands mouvements révolutionnaires internationaux mais toutes les forces de réaction coalisées devront finalement céder devant la puissance d’action des peuples avides de liberté.
C’est cette espérance, cette certitude qui font que nous ne nous abandonnons pas au désespoir.
Nos frères de Russie et de Hongrie attendaient mieux de nous, ils avaient foi en nous, ils escomptaient l’appoint de nos efforts, ils nous croyaient capables de sacrifices pour le triomphe de notre commun idéal.
Hélas ! la guerre criminelle et corruptrice a fait son oeuvre. La griserie de la Victoire a supprimé chez les peuples "triomphants" la foi révolutionnaire. Il faut attendre que la désillusion fasse son oeuvre. Impuissants à aider nos frères de Hongrie à maintenir la République soviétique, que du moins dans le malheur qui les frappe et qui nous atteint autant qu’eux nous leur apportions le témoignage de notre admiration.
Vainqueurs, ils étaient un stimulant pour nous vaincus, ils sont un exemple, un enseignement et une leçon. Frères vaincus de Hongrie, puissions-nous être dignes de vous.

Raymond PERICAT.

P.S. :

Texte publié dans le Recueil de textes du Parti Communiste de France (1919) par la revue Invariance. Pour tout renseignement concernant ces textes, leur origine, leur contenu, nous vous invitons à prendre contact avec Jacques Camatte.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53