Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Aux Militants !
{Le Communiste}, n°8, 2e année, 29 Août 1920
Article mis en ligne le 7 novembre 2013
dernière modification le 29 octobre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

LA TACTIQUE DU P.C.

Le Parti Communiste français, après quelques mois de tâtonnements et le trouble apporté par les événements de mai, s’est solidement réorganisé.
Fondé en vue de la défense de l’idéal communiste le plus absolu, constitué en organisation de combat pour la conquête d’un ordre social aux réalisations harmonieuses, le Parti Communiste français entre dans la lice, son insigne pourpre bordoré de noir haut levé.
La première tâche du Comité central, après la fondation des premiers noyaux d’action, fut de préciser quelle devait être cette action. Dans sa dernière réunion, le Comité a décidé d’adopter d’une manière générale les directives ci-dessous ; les secrétaires .des sections, les secrétaires à la propagande et tous nos militants devront s’en inspirer continuellement, jusqu’à ce que des raisons de tactique, la constatation des résultats obtenus ou tout fait nouveau intervenu, nécessitent un nouveau mot d’ordre.

BUT

Instauration du communisme intégral sur les données expérimentales des soviets de Russie.
Suivant les directives mêmes de Moscou, les modalités d’application sont fonction des événements et des conditions économiques particulières à chaque région. Le but immédiat qui est le Communisme à forme marxiste est considéré comme une étape à franchir pour tendre activement vers le Communisme intégral.

MOYENS D’ACTION

Formation de sections autonomes dans tout le territoire. Ces sections ont pour but :

  • a - Former des noyaux d’action prêts à tout événement ;
  • b - Former des propagandistes et leur donner le mot d’ordre en vue du prosélytisme, de l’agitation et du ralliement des membres actifs à tout moment utile.

    Les sections doivent veiller à ce que leurs adhérents soient de sincères communistes et des hommes doués d’un principe idéal actif, impliquant un dévouement absolu à la cause embrassée.

    COMITÉ CENTRAL

    Le Comité Central assure la liaison entre les sections.
    Il interprète et applique les décisions des Congrès, élabore et communique les mots d’ordre généraux.
    Il crée dans son sein des commissions chargées sous sa direction de l’administration générale, de la publication du journal du Parti, de l’organisation de la Propagande.

    ATTITUDE TACTIQUE

    Appuyé sur cette organisation, le Parti Communiste tend à grouper des cadres nettement révolutionnaires composés, suivant les capacités de chacun :
    1° de propagandistes et d’organisateurs propres à prendre la tête d’un mouvement, à soutenir un mouvement déjà existant, à se substituer au besoin aux leaders d’organisations plus anciennes, si ceux-ci sont défaillants à une époque critique. Ces membres devront sans cesse contrôler, de leur propre initiative, les actes des leaders révolutionnaires de tout parti et dénoncer leurs errements et leurs fautes. Pour cela, les membres du Parti Communiste s’appuieront sur ce fait constant que l’action révolutionnaire d’un militant quelconque ne relève pas seulement de son propre parti, mais de toutes les organisations du prolétariat.
    2° de membres actifs, soutenant par leur nombre l’action du Parti, étendant cette action par leur propagande individuelle dans leurs milieux ; ces hommes devront être résolus et capables d’encadrer leurs camarades et de les entraîner à l’action par leur exemple et leur décision.
    Étant donnés ses buts et ses moyens, le Parti Communiste ne s’oppose pas organiquement aux partis actuellement existants ; il peut collaborer avec ceux-ci quand leur attitude est nettement révolutionnaire, il ne s’opposera qu’à leur action ou à leur inaction anti-révolutionnaire pour agir avec l’aide de leurs propres troupes.
    En considération de ce fait, les membres adhérents au Parti Communiste pourront demeurer dans leurs organisations respectives Syndicats, Parti Socialiste, Fédération Anarchiste, Groupe Clarté, à la condition de n’adhérer à ces organisations qu’avec un esprit nettement communiste et révolutionnaire et de s’attacher à n’agir et à ne parler qu’en s’inspirant toujours de cet esprit. Ils devront à tout moment rappeler leurs camarades à la constatation des vérités communistes et souligner les défaillances des hommes et des groupements qui s’en réclament tout en les écartant.

    Pour le C.C.

    La Commission centrale de Propagande.

P.S. :

Texte publié dans le Recueil de textes du Parti Communiste de France (1919) par la revue Invariance. Pour tout renseignement concernant ces textes, leur origine, leur contenu, nous vous invitons à prendre contact avec Jacques Camatte.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53