Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Sur un peu d’activisme, à Langues Orientales
{Archinoir}, n°2, s.d., p. 36-38.
Article mis en ligne le 3 novembre 2013
dernière modification le 18 novembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Le gauchisme et son idéologie prennent forme d’idéologie dominante au sein de l’Université - C’est un langage, des manières d’être, un automatisme des gestes et des pensées qui font se sentir étudiants, les étudiants entre eux.
Cela répond aussi au rêve des "militants" de se créer un lieu universitaire à leur image et selon leur désir ; ils essaient de mettre sur pied par les actions dites revendicatives leurs restaurants, leurs crèches, leurs professeurs, leurs programmes, leur liberté de circulation, d’expression, etc... leurs loisirs, leurs travail, leur vie.
Il y a là une certaine image du Campus qu’ils se font, (visant même au type des universités américaines). Image qui n’a d’ailleurs pas été commercialisée pour rien.
Évidemment ces "révolutionnaires" ne pourront jamais dépasser l’Université car ils ne veulent pas. Mais plus méconnu est le fait que ça a l’utile avantage de servir de semblant de politisation aux autres.
On forme ainsi la grande famille, entre gens qui parlent le même langage.
Cela était déjà vrai dans toutes les facs, cités, etc... où il y a les conditions objectives pour les revendications estudiantines, c’est bien plus visible - risible, à la limite plus abérant, là où il y a à peine cela. Telle l’école des Langues Orientales, dont la clientèle est :

  • a) grande bourgeoisie
  • b) amateuriste (pas même technologique car l’école y contribue pour une faible part).

    La situation et le rôle de l’École sont marginaux, mais les étudiants y sont de vrais étudiants avec les réflexes typiques.
    Avec les réflexions, devant les difficultés de l’École et les grèves, allant de "déjà" qu’il n’y a pas de débouchés notre diplôme ne vaudra plus rien à cause des grèves" à "c’est de peu d’importance pour moi :. dans le fond, car je fais aussi droit - ou sciences po, ou telle ou telle licence (barrer les mentions inutiles)".
    Après mai 68 où l’école a participé de par sa proximité de Médecine et des Beaux-Arts, et créa des commissions pour élaborer la réforme de l’École, la rentrée (retardée comme partout par les examens) fut perturbée dès le début par :

  • a) l’installation à Dauphine (lieu neuf pouvant donner de nouvelles idées aux technocrates) et :
  • b) le fait que chaque département tentait son expérience de réforme.
  • 1- C’était le terrain idéal pour les révolutionnaires-corporatistes qui cherchaient à s’implanter mais qui se sont toujours fait huer.
  • 2- Mais c’était aussi le terrain idéal pour une action faite par des gens se nommant "radicaux”, faite par intellectualisme et par goût pour le folklore. - histoire de se marrer comme les autres - avec aussi le désir de jouer un rôle et qui se moquaient de sa prise sur la réalité.

    De toutes façons, pour tomber de Cahrybde en Sylla, une action certes non militante, (ce qui est très bien), mais "pour l’art" (les personnages en question ayant ce mot en sainte horreur, et l’ayant remplacé par l’idée d’être des artistes - non-artistes).
    déclenchèrent avant même qu’on puisse parier de rentrée, au culot et par la pression de leur simple présence, un certain nombre d’individus installèrent un comité de liaison estudiantin - bidon ; d’abord dans un bout de couloir ; ensuite dans une salle qui leur fut prêtée à mi-temps, et dont ils prirent la possession réelle, excluant tout droit de regard de qui que ce soit, pour l’arranger à leur goût (téléphone gratuit, raffle de toutes les tables et les fauteuils, etc...)
    Ils restèrent uniquement spectateurs de tous les troubles accompagnant les luttes pour la mise en place de la réforme de l’École. Se contentant d’aller aux A.G. pour voir si elles n’étaient pas sabotables lorsqu’elles ne se coulaient pas d’elles-mêmes, et surtout, d’attirer l’attention des gens sur eux-mêmes, eux-mêmes désignant les gens, par une production ininterrompue d’affiches et de tracts, signés généralement "Les Canards au sang”. Les limites de l’activité menée sont déjà énoncées lors de son exposé. Ce qui est important, c’est de démontrer que dans la vie quotidienne dans la situation banale de l’agitation des facs, elles est d’un inhabituel subversif.

  • 1- Pour s’installer on fonde un comité bidon n’ayant aucun rôle précis si ce n’est d’être gauchiste et permettant d’obtenir pas mal d’avantages matériels, y compris certains annexes comme se faire du fric (en vendant des livres qu’on récupère).
  • 2- les tracts sont tirés avec les papiers et sur les machines de la fac (imprimant les polycopiés). Des photocopieurs permettent même de faire des tracts illustrés et des courts ’’comise".
    En découpant et collant photos de journaux ou extraits de bandes déjà existantes et en rajoutant le texte de son choix.
  • 3- Les affiches sont réalisées sur le dos de papier d’ordinateurs, très long, faisant des collages longs de plusieurs mètres et sont découpées dans des journaux, des photos, des titres détournés, se retrouvant dans des rencontres hasardeuses, servant de support au texte adéquat.
  • L’affiche est toujours pseudo-érotique, grâce à des photos de Plat-Boy ou autre) et de nouvelles affiches étant faites sans cesse au cours de dévolution de la situation, elle n’a pas vocation de rester indéfiniment sur les murs,
  • 4- le texte lui-même est la juxtaposition, et encore juxtaposition apparente, d’une description analysante de la situation et du contenu politique de l’affiche qui est une somme de nos propres idées, comme nous les exprimons nous-mêmes, et comme nous les trouvons dans des textes déjà existants et que l’on réutilise
  • 5- A ce rôle non directif doit alors et rejoint le sabotage systématique : des A.G. confuses et magouillardes de l’action des profs qui comptent sur leur prestige, et des bureaucrates de tout poils, spontanés et où déjà organisés pour jouer leur rôle. (C’est uniquement dans ce sens qu’on peut comprendre l’imagination, qui, se démarquant des règles de la politique et de l’activisme ordinaire, nous démarquera des contre-révolutionnaires de droite et de gauche).
    En fait, ce texte définit à grands traits, certaines pratiques. Sur leur aspect évidemment limité, que l’on sait, il n’y a pas à s’étendre, car ce ne serait dans ce cas d’aucune utilité, tout ceci n’ayant en effet cherché aucun rôle mobilisateur



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53