Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Aux poubelles le double-pouvoir
{Archinoir}, n°3, s.d., p. 10-12.
Article mis en ligne le 29 novembre 2013
dernière modification le 28 novembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Une des pratiques actuelles est basée sur la rebellion urbaine et l’agitation pour la gratuité (grands magasins, métro, cinémas, etc...). Aménagement de survie pratique à ne pas dresser en nouvelle exclusivité, car correspondant à des revendications pour un plus grand pouvoir d’achat,
néanmoins
puisque je ne veux pas travailler plus de quelques heures par semaine, je vo­le nourriture, vêtements, disques etc... ceci devant s’étendre à tous les moyens techniques, ronéos, autos, armes etc... ainsi qu’à des "casses" rapportant immédiatement de l’argent,
néanmoins,
cette lutte permet la réappropriation d’espaces-temps que je maîtrise, ne serait-ce que les quelques instants pendant lesquels la légalité éclate, elle permet aussi de créer des brèches dans le réseau économique si elle est sys­tématisée (C.F. l’affolement des commerçants de Boulogne-Billancourt utilisant une police privée doublant la police officielle), elle est une critique direc­te de la propriété privée (C.F. dans les journaux l’augmentation du nombre des colonnes rapportant les "coups durs").
Je ne veux pas attendre que ”le double pouvoir décrète partout la gratuité en dépréciant la valeur de l’argent", comme l’écrivent les voyeurs du Groupe Révolutionnaire Conseilliste d’Agitation pour la formation de l’Organisation révolutionnaire Conseilliste : ceux-ci ne sont certainement pas de ces agitateurs urbains dont ils sermonent la multiplication du haut de leurs assises crypto-théoriques.
Il est insuffisant que des travailleurs bloquent une poinçonneuse pour offrir le métro aux passants,que des groupes gauchistes distribuent des marchandises volées, si en même temps la situation créée ne fait pas appréhen­der le temps et l’espace dans des rapports différents.,

Vol dans magasin

avec la magnifique entente possible entre les voleurs où les marchandises se dévoilent dans la rupture de la légalité (quoique l’illégalité ne soit pas un critère absolu de jeu)
illégalité qui permet de choisir, donc de commencer à appréhender mes VRAIS BESOINS : une certaine tension fait se précipiter hâtivement mais élective­ment sur certaines marchandises.
où les clients nous apparaîssent, dans la conjoncture politique actuelle, dans toute leur stuppeur figée, mais la reconnaissance aux yeux, qui n’a rien à voir avec la reconnaissance du client à qui des gauchistes auraient fourré un camenberg dans la gueule
bousculade avec des inspecteurs, poursuites effrénées dans l’enceinte sacrée
Qu’ai-je à faire des décrets de quelque double pouvoir que ce soit (ou pouvoir double) ? M’importe l’espace-temps que j’aurai re­-passionné dont je me serai rendu le maître, pour quelques instants seulement car il est évident que tout rentre rapidement dans le désordre...
c’est pourquoi il paraît urgent que ce genre de pratique soit multiplié généralisé, d’où l’intérêt d’une organisation qui revendiquerait, entre autres, ce genre de possibilités subversives, et qui pourrait faciliter une véritable DÉFENSE ACTIVE en coor­donnant des contre-attaques de solidarité chaque fois qu’un ca­marade a des "ennuis".
SUBVERSION IMMÉDIATE, sinon
les murs et les rues suinteront toujours de sueur (conseilliste ou sinon les relents du pouvoir (simple ou double) non)
s’élèveront ? toujours des marchandises, (c.f.l’additif)

Dans le métro

je demande à l’employé s’il accepte que je passe sans payer. Parfois il accep­te avec un signe d’entente.
Il refuse 1) c’est souvent pour ne pas perdre sa place ; il peut alors me faire
comprendre que je dois me débrouiller pour qu’il ne me voie pas
2) c’est un flic syndicaliste ou autre.. et la sérénade commence ! Passage forcé, cris de fureur, éclats de rire, courses folles, rassemblement agité.
Un monsieur veut payer pour nous. "Mais non,c’est bien plus marrant comme ça !" Débandade dans les escaliers,les couloirs. Les panneaux publicitaires ne nous agressent plus de leur absence figée, c’est nous qui attaquons, ils ne perdent rien pour attendre !
La barrière se ferme devant nous, voltige par dessus, le chef de station hurle qu’il va stopper toute la ligne...téléphones arrachés, temps espace regards gestes reconquis, vent de liberté, corps se libérant

Ça n’a duré me l’instant d’une situation
je m’en souviendrai
mon corps aussi
les murs et les couloirs aussi
si possibilité leur en est laissée, et il faut leur en donner les moyens, par des interventions de plus en plus préparées (rapidité, fréquence, violence ou sabotage) ; les révolutionnaires ont maintenant à rapidement faire le point sur les modes d’interventions qu’ils auront à réaliser dans les temps qui viennent.
Toujours et partout la provocation morbide du pouvoir met en branle le réflexe à la vie, brassant le brouillard de la survie. Trop souvent les gestes ébauchés sont cassés par la tactique ; c’est à moi, au groupe, au réseau organisé de prolonger ce geste aussi loin et longtemps que la situation ou la conjoncture politique le permettent.

MAIS QUELLE EST LA STRATÉGIE MINIMALE ?


Additif technique au sujet des prisunics

Dans les plus grands supermarchés, il n’y a pas plus de 15 inspecteurs pour tout le magasin, tous les étages, donc 2 ou 3 au rayon alimentation.
Un groupe de 4 (par exemple) (2 qui piquent, 2 qui font le S.O.) se débarrassent facilement de 2 inspecteurs, d’autant plus que, selon des statistiques (bourgeoises), il y a plus d’un voleur pour dix clients,donc un éventuel renfort.
Ainsi : allié actif + 2 alliés passifs + 3 qui s’en foutent = 4 clients sur 10 sur le dos, rapport de force acceptable.
Les caméras,c’est du BIDON, du TERRORISME, sauf, peut-être, si l’intervention traîne trop en longueur
Il vaut mieux mettre directement les marchandises dans nos sacs plutôt que de transvaser, toujours une question de rapidité.
Les ménagères payées pour faire les flics : elles crient fort ! Si une bagnole attend à la sortie, ne pas hésiter à frapper, quel que soit leur âge !




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53