Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Textes des grévistes de la faim de la Santé
{Camarades}, n°6, Novembre 1977, p. 19.
Article mis en ligne le 2 décembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

TEXTE RÉDIGE PAR LES GRÉVISTES DE LA
FAIM DE LA MAISON D’ARRÊT DE LA SANTÉ ET DE FLEURY-MÉROGIS

Nous, détenus à la Santé et à Fleury pour des
actions politiques anticapitalistes et anti-impérialistes et considérés par le pouvoir bourgeois comme "droits communs" avons commencé le lundi 26 septembre 1977, une grève de la faim pour l’obtention de nos justes revendications (la 2e division.
nous l’avons entamée le 27, isolés de nos camarades du quartier haut par l’arbitraire de l’administration pénitentiaire).

  • Droit d’être regroupé en cellule commune pour les camarades inculpés dans une même affaire, plus largement droit d’être avec d’autres camarades par affinités.
  • Refus des changements arbitraires de cellules et mises à l’isolement en cellule individuelle. Possibilité de se réunir la journée pour conversations ou autres activités sociales collectives,
  • Parloirs libres pour famille et amis.
  • Levée de toute censure ou contrôle effectif du courrier, ni retenue de certaines lettres dans les deux sens.
    - Application réelle de l’article D444, sans exception, ni contrôle préalable des publications envoyées ou déposées pour les détenus.

    A ces revendications communes à tous, s’ajoutent la mise en liberté des prévenus politiques-droits communs toujours détenus sans jugement. Ces revendications loin de créer une frontière politiques droits communs recoupent largement celles de l’ensemble des détenus, non seulement victimes du même appareil répressif, mais aussi parce que jeunes, chômeurs, immigrés, sous-salariés, soi-disant "marginaux", "délinquants" forcés, nous sommes issus d’une même révolte contre l’exploitation et la dictature de la bourgeoisie.

    "Ce qui nous sépare les uns des autres n’est rien à côté de la volonté qui nous unit d’en finir avec des siècles d’oppression".
    Nous appelons tous ceux qui se reconnaissent dans l’autonomie (lutte armée anticapitaliste et anti-impérialiste, lutte contre l’état policier et nucléaire, désobéissance civile et insoumission, luttes autonomes et illégales, expropriation du capital, luttes des femmes, luttes de libération nationale...) et qui approuvent ces revendications, à soutenir notre mouvement de grève avec leurs revendications spécifiques.

    LES GRÉVISTES DE LA FAIM




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53