Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Il est des lieux d’où rien ne sort
{Prison : journal du GIP}, n°2, Février 1973, p. 1.
Article mis en ligne le 30 mars 2014
dernière modification le 20 mars 2014

par ArchivesAutonomies

La PRISON en est un ; là on enferme au nom de la JUSTICE des fem­mes, des hommes mais aussi leur sexe et leur voix.
La prison est une manifestations les plus intolérables des systèmes autoritaires. Le système capitaliste porte dans son essence même l’ex­ploitation de l’homme par l’homme, il a donc créé des lieux (asiles, prisons) où il enferme ceux qui ne supportent pas l’oppression sous toutes ses formes (autorité, argent, travail, famille, sexe, armée,...).
Les prisonniers n’ont ainsi jamais les moyens de faire comprendre aux gens pourquoi on les traite de coupables, et même, souvent, de comprendre eux-mêmes qu’ils ne sont pas coupables, mais les jouets de la justice.
Nous savons qu’il ne peut y avoir de bonnes prisons. Nos actions ne sont donc pas destinées à rendre supportable l’oppression, mais à l’at­taquer là où elle se cache sous un autre nom, celui de la JUSTICE.
Par ce journal nous voulons faire SORTIR la PAROLE des PRI­SONS, pour que les détenus puissent nous dire ce qu’ils subissent.
Ces informations sont évadées parce que l’ÉTAT a décidé qu’aucu­ne critique ne pourrait sortir des prisons.
Ce n’est pas l’indignation humanitaire, qui s’empare de chacun au seuil d’une prison, qui nous a poussé a former un G.I.P., mais la conscience que la misère du système pénitentiaire est symptomatique du système tout court.
Au contraire des "légalistes-réalistes" qui présentent toujours des revendications acceptables par le pouvoir, lequel n’attend d’ailleurs que cela pour laisser au prolétariat "l’illusion de la participation" à la "bonne" marche de l’État. Nous savons que nous n’avons plus rien à faire avec le Pouvoir si ce n’est le détruire.
Le Groupe d’information sur les Prisons est non seulement le lieu où les détenus prennent la Parole, mais aussi celui où leur famille et les ex-détenus se rassemblent pour former une FORCE EXTÉRIEURE. C’est en se sentant soutenus de l’extérieur que les détenus auront la force de s’organiser et de mener des actions visant à détruire L’INSTITUTION PÉNITENTIAIRE.

GROUPE D’INFORMATION SUR LES PRISONS