Bilan (1933-1938)

samedi 17 décembre 2016

Nous mettons en ligne les 15 premiers numéros de la revue Bilan. Nous tenons tout d’abord à souligner que la possibilité de lire les articles de Bilan et télécharger les numéros en format pdf sur notre site a été rendue possible grâce à l’énorme travail de transcription des camarades du site Smolny . Depuis plusieurs années, Eric, Albin, Alex, Daniele, Flo, Marc, Olivier, Vero ont contribué à sortir de l’oubli les articles de cette revue, qui, bien que "vieille" de plus de 80 ans et répondant à des problèmes spécifiques de cet avant-guerre, nous apporte beaucoup pour la compréhension de l’aujourd’hui et aussi pour notre avenir.

Notre objectif n’est pas de concurrencer le site Smolny – ou un autre d’ailleurs -, ou encore de le supplanter, de le rendre inutile. Il est de centraliser sur notre site le maximum de matériel concernant les gauches communistes. De plus, nous pensons qu’il est souhaitable que toutes ces publications soient disponibles sur plusieurs sites, partiellement ou en totalité, ne serait-ce que pour la raison évidente qu’un site peut soit planter, [1] soit disparaître pour une raison ou une autre. C’est bien pour cela que nous demandons aux lecteurs de télécharger tout ce matériel afin de le stocker et d’être en mesure de le diffuser à leur tour le plus largement possible. Développons nos propres réseaux !

Pour l’instant nous sommes loin du compte, et si certaines publications ne sont pas encore disponibles, ce n’est pas la conséquence d’un choix politique. Notre démarche ne va pas dans le sens de donner plus d’importance à telle ou telle gauche communiste – même si certains membres du collectif peuvent avoir des préférences marquées pour tel ou tel groupe – privilégiant par là-même telle ou telle publication au détriment d’autres. Notre démarche est toujours la même : rendre disponible des documents politiques difficiles d’accès et dignes d’intérêt.

Ainsi si certaines publications ne sont pas encore mises en ligne c’est d’abord dû à notre faiblesse en tant que collectif. Toutes ces mises en ligne représentent beaucoup d’efforts : trouver les documents qui ne tombent pas du ciel ; prendre le temps pour les numériser le mieux possible ; transcrire les articles, établir des présentations. L’autre obstacle de taille est la recherche des documents originaux qu’il est parfois difficile de trouver, sinon impossible. Parfois ces documents existent, mais gardés jalousement, soit par des institutions universitaires, soit par des "gardiens du temple", seuls "capables" à leurs yeux d’interpréter ce qu’ils considèrent comme des textes sacrés.
Nous sommes tout à fait étrangers à ce type de démarche sectaire et quelque peu propriétaire.

C’est bien pourquoi nous appelons une fois de plus toutes les bonnes volontés pour renforcer notre effort centralisateur. Et bien que très souvent, trop souvent, notre appel n’aboutisse à rien, ou si peu, nous continuerons à le faire.


[1Ce qui est le cas depuis plusieurs mois du CATS – collectif anarchiste de traduction et de scannérisation de Caen.



Toutes les brèves du site