Fragments d’Histoire de la gauche radicale

Accueil > Anarchisme(s) > Le Réveil/Il Risveglio (1900-1960)

Le Réveil/Il Risveglio (1900-1960)

samedi 11 novembre 2017

Pour commémorer ce 11 novembre, fin – provisoire – du massacre de millions de prolétaires, nous continuons à mettre en ligne des transcriptions d’articles du Réveil communiste-anarchiste dont la majeure partie expriment une attitude nettement internationaliste, sans faire de subtils distinguos entre les différents pays en guerre, à la différence d’un Georges Herzig ou d’un Jean Grave qui dénonçaient l’Allemagne comme l’unique responsable de la guerre, "l’agresseur" contre lequel il fallait se défendre. Cela les a amenés non seulement à prendre parti pour les Alliés, mais aussi à affirmer : "Inutile de songer à une révolution en Allemagne. Ce n’est pas après cinquante ans de pétrissage méthodique des cerveaux que l’on peut, du jour au lendemain, se débarrasser de la tutelle gouvernementale" (Le Réveil n° 413, 20 juin 1915). Or, c’est d’Allemagne, après la révolution russe de 1917, que les luttes les plus fortes contre la guerre se manifesteront et ce sont les mutineries de Kiel qui seront le déclencheur de la révolution en Allemagne : c’est la révolution qui met fin à la guerre !
Nous invitons les lecteurs à se reporter aux sommaires du Réveil pour la période 1915-1917 afin de prendre connaissance des articles déjà transcrits. D’autres suivront dans les temps à venir.

Nous rappelons aux lecteurs que nous avons mis en ligne un même 11 novembre des brochures, pamphlets, tracts des différents militant(e)s ouvriers qui pendant la guerre 1914-1918 ont résisté à la vague chauvine et militariste et se sont organisés pour secouer l’apathie générale.