Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Socialisme ou Barbarie (1949-1967)

Revue publiée à partir de 1949 par la "tendance Chaulieu-Montal" [1] à la suite de son départ du Parti communiste internationaliste (PCI).

En 1951, le groupe est rejoint par des militants de la Fraction française de la gauche communiste internationale et de l’Union communiste.

À partir de décembre 1958, en dépit des nombreuses crises internes qui secouent le groupe [2], Socialisme ou Barbarie (SouB) entame la diffusion d’un mensuel, Pouvoir Ouvrier, parallèlement à sa revue.

Le cheminement théorique de Castoriadis va provoquer la rupture. Celle-ci intervient en 1963, au moment où ceux qui s’étaient rassemblés dans l’"anti-tendance" animée par Jean-François Lyotard, Pierre Souyri et Vega, et s’opposant aux analyses de Castoriadis claque la porte du groupe, emportant avec eux le mensuel Pouvoir Ouvrier.

SouB finit par s’autodissoudre en 1967.

On peut lire avec intérêt un entretien avec quelques anciens membres de Socialisme ou Barbarie sur le site de Dissidences.


Notes :

[1Cornelius Castoriadis-Claude Lefort

[2En 1951, SouB manque d’être touchée par une première scission, qui intervient finalement en 1958 avec le départ de Lefort et d’Henri Simon qui fonde le groupe Informations et liaisons ouvrières.