Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Les Cahiers du Futur (1973-1974)

En guise de présentation [1]

Ces Cahiers paraissent deux fois l’an. Deux coups d’envoi prometteurs. La première livraison s’apparentait à la série Classiques de la Subversion (qui a déjà publié Déjacque, Coeurderoy, Darien, et maintenant Zo d’Axa) chez le même éditeur : même couverture noire, même souci de présenter au public d’aujourd’hui des anarchistes du 19e siècle trop rapidement oubliés. La pièce de résistance de cette anthologie étant la (re)publication de textes d’Anselme Bellegarrigue, en particulier les deux numéros connus de L’Anarchie, journal de l’Ordre (1850 : le tournant obscur…). À noter aussi le "Manifeste de la démocratie au 19e siècle", de Victor Considérant, et "La légende de Victor Hugo", de Paul Lafargue.

Le deuxième numéro, lui, est d’un style tout autre, en ce sens qu’il s’ordonne autour du thème de La Dictature, et suit ses avatars dans la société industrielle. Un choix de textes judicieux éclaire le rapport fondamental entre le développement de la dictature étatique - idéologique et matérielle - et la croissance des mouvements révolutionnaires modernes, de masse, en correspondance avec l’apparition d’un fait nouveau : la nation. "Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer" soupirait encore Voltaire. C’est que le despote éclairé dont il rêvait n’était supportable - n’était concevable, même - que dans la mesure où il tenait son pouvoir d’une autorité supérieure - et autrement plus formidable - mais dont le représentant direct - le Pape - lui, offrait l’avantage de ne plus avoir droit de regard sur le domaine proprement politique. Ce système de la royauté de droit divin, stade ultime de la féodalité, va être battu en brèche dès la fin du 17e siècle par les bourgeoisies montantes, qui vont lui opposer la nation, c’est-à-dire la communauté humaine (mais voir sur ce sujet le livre de Jean-Yves Guiomar, L’idéologie nationale : Nation Représentation Propriété, Ed. Champ Libre)...

Suite de l’article de La Lanterne noire...


Notes :

[1Nous reprenons l’article paru dans la revue La Lanterne noire n° 2, Décembre 1975.

Les articles de cette rubrique

A lire impérativement !

L’équipe des Temps Nouveaux - Itinéraire et portrait de Jean Grave

Au bas de la rue Mouffetard, face à l’église Saint-Médard, une haute maison, à (...)

Les anarchistes sont-ils des socialistes ? - A. Hamon

Pour mainte personne, cette question semblera oiseuse : les unes pensant (...)

La situation actuelle du socialisme – Fernand Pelloutier

LA SITUATION ACTUELLE DU SOCIALISME

Ce serait assurément commettre une (...)

La conquête du pouvoir politique et l’Internationale – Fernand Pelloutier

La Commission d’organisation du Congrès international ouvrier (?) qui se (...)

L’anarchisme et les syndicats ouvriers – Fernand Pelloutier

De même que bien des ouvriers de ma connaissance hésitent, quoique désabusés (...)

Les Partis ouvriers et leurs chefs – Van den Broek

Ce qui suit est extrait d’une œuvre toute récente. Popaul (pamphlet (...)

Les problèmes de la monnaie

Ce fut la nécessité scientifique qui amena Marx à aborder l’exploration du (...)

La question de l’État

Cet article est destiné à favoriser la discussion au sein des deux fractions (...)

La dictature du prolétariat et la question de la violence

Les situations régissent non seulement l’évolution de la lutte entre les (...)

Rudolf Rocker et la position anarchiste devant la guerre – A. P.

Lorsqu’un camarade de la notoriété et de la compétence de Rudolf Rocker prend (...)



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53