Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
La Voix libertaire (1928-1939)

Présentation

La Voix libertaire paraît tout d’abord à Paris de 1928 à 1929 comme organe mensuel des Fédérations anarchistes (AFA). Le premier numéro est daté du 1er mai 1928 et le dernier de cette première série est le numéro 10, de février 1929. A partir du numéro 6 le journal est transféré à Limoges.

Une deuxième série paraît le 1er mars 1929.

Puis avec le numéro 100 du samedi 24 janvier 1931 il est "l’Organe hebdomadaire des fédéralistes anarchistes"...
Puis "Organe anarchiste hebdomadaire" avec le numéro 267 du samedi 19 mai 1934.
Puis "Organe anarchiste mensuel" avec le numéro 373 du samedi 31 octobre 1937
Puis "Organe mensuel d’entente anarchiste" avec le numéro 387 de fin décembre 1938.

Le dernier numéro paru (n°394), est daté de juillet 1939.

Il est fondé à l’origine par des militants comme A. Perrissaguet, René Darsouze, Maurice Langlois, André Lansade, L. Chabaudie, etc., tous proches de Sébastien Faure. Il fut d’abord l’organe des fédéralistes anarchistes par opposition aux militants de l’Union anarchiste qui avaient alors adopté une position en faveur de la Plate-forme d’Archinov, jugée par ces premiers trop centraliste et trop autoritaire, d’où la création de l’AFA, née le 8 janvier 1928 suite au congrès de Paris des 30 octobre-1er novembre 1927. Cette AFA se donne comme objectif de combiner dans "une sorte de synthèse" les trois courants anarchistes : l’anarcho-syndicalisme, le communisme libertaire et l’individualisme anarchiste, fidèle en cela à la position défendue par Sébastien Faure.

Par la suite, ce journal deviendra un "organe anarchiste" (tout court), d’abord hebdomadaire (juin 1934), puis mensuel à partir d’octobre 1937.

Ce qui fait surtout son intérêt, c’est d’être une tribune ouverte à toutes les tendances de l’anarchisme et de donner en outre d’assez nombreuses informations sur les activités régionales au cours de cette période.

Nous faisons remarquer que jusqu’à maintenant [1] personne jusqu’ici ne lui ait consacré une étude particulière. Nous ne pouvons que regretter que dans le livre de David Berry, Le mouvement anarchiste en France – 1917-1944 - pourtant riche en informations et en analyses sur la période d’entre-deux guerres - il n’y a pratiquement aucune information sur la vie de ce journal.

Nous précisons par ailleurs que la collection numérisée que nous proposons n’est pas complète (en tout 301 numéros).

Ces numéros ont été numérisés au CIRA-Marseille et au CIRA-Lausanne.



Biographies [2]

Notes :

[1NdE : Sauf erreur de notre part.

[2Toutes ces biographies sont extraites du dictionnaire international des militants anarchistes.

Les articles de cette rubrique

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

A lire impérativement !

Présentation et sommaires de La Lutte à outrance et de la République des Travailleurs

Après le plébiscite de mai 1870, le troisième procès de l’Internationale, la (...)

Notre programme

Un peuple qui ne veut pas être conquis ne peut l’être. Nous vaincrons donc tôt (...)

Brisons les Icônes ! - A. P.

Lorsque nous disons que les formulations traditionnelles de Marx et Lénine, (...)

La tentative insurrectionnelle et la presse ouvrière - 1ère partie – A. P.

La Correspondance internationale Ouvrière mérite une mention spéciale pour (...)

Le bilan du "parlementarisme bolchevick" – A. P.

A mes anciens camarades du communisme autoritaire.

Un Libéré.

Le Parti (...)

Sommaires de la Question sociale (2004-2006)

La question sociale N°1 – Printemps-Eté 2004 Présentation Notre projet Édito (...)

Sommaires des Temps Nouveaux (1895-1914) - Années 4 à 6

Dans les sommaires qui suivent, nous avons inséré les Suppléments littéraires (...)



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53